Liens utiles
Connexion / Inscription
Le forum est actuellement en phase de beta fermée. Vous pouvez consulter les sujets publics, mais ne pouvez pas vous inscrire.
Londres Ministère de la magie Une histoire de paperasse [En cours]

Bureau du directeur de la justice magique le 25 juin 2122

Publié par Adonys Montgomery le 25/06/2022 à 22:57:29

Ce message fait l'objet d'un avertissement de contenu.
Nature du TW :

Il y a des détails qui, parfois, nous échappent et d'autres qui pour une raison indéterminée nous trottent dans la tête. L'histoire qui va vous être contée ici est le fruit d'un de ces détails incongru qui mit bien longtemps avant de trouver sa place dans le puzzle. De nature obstinée, Adonys chercha longtemps ce qui le dérangeait tant dans les rapports que lui fournissait le bureau des aurors. Ce n'est que lorsqu'il se mit à classer les rapports par agent, et non plus par date, que la chose lui sauta aux yeux.

 

Pour avoir lui même occupé ce poste, il était bien entendu conscient que la paperasse n'était pas forcément ce à quoi aspirait un chasseur de mage noir. Toujours est-il qu'il n'avait jamais demandé à un·· autre de remplir ses déclarations à sa place et que l'idée même que quelqu'un eût pu un jour le lui demander lui hérissait le poil. Sans en évoquer la raison, il avait donc pris la liberté de convoquer le nouveau chef du bureau des aurors. Sauf que le chef du bureau des aurors n'était, de toute évidence, pas spécialement porté sur la ponctualité.

 

Fulminant au fond de son fauteuil en cuir, Adonys parcourait l'air maussade les différents rapports qu'il avait gardé sous la main pour étayer son propos. La différence était vulgaire, provocatrice même, il était incroyable qu'il eût mis autant de temps à se rendre compte de la supercherie. De toute évidence, la bureaucratie avait petit à petit raison de ses réflexes et de sa vigilance.

 

D'un autre côté, il s'attendait à mieux de la part du jeune Peverell. Lui qui avait été si prompt à dénoncer le comportement de son supérieur hiérarchique, on aurait légitimement pu s'attendre à ce qu'il soit attaché au droit et aux choses bien faites. Certes, la chose n'avait rien d'illégale en soit, ce n'était même pas spécifiquement interdit. Mais laisser courir ce genre de pratiques... est-ce qu'il prenait seulement la peine de relire les rapports qu'il faisait écrire pour lui ? Ou faisait-il aveuglément confiance à ses hommes, quand bien même c'était son nom qui parapherait le document ?

 

Dans un cas comme dans l'autre, une chose était sûre, Azaël était en retard.


Directeur du département de la Justice Magique


Publié par Azaël Peverell le 26/06/2022 à 14:21:23

Ce message fait l'objet d'un avertissement de contenu.
Nature du TW :

S'il y a bien une chose que tu as toujours détesté, c'est de te faire convoquer par tes supérieurs hiérarchiques. Bizarrement, c'est le genre de truc qui finit rarement bien. Jusqu'à présent, t'as rien trouvé à reprocher à Montgomery. Et pour que ça continue comme ça, le mieux serait qu'il continue de te foutre la paix. Et cette idée n'inclue en aucun cas une convocation à son bureau alors même qu'en ce moment t'as pas une seconde à toi. T'es en plein interrogatoire avec Greyson alors que l'heure de ton rendez-vous arrive. Le type refuse d'avouer son implication dans un rituel de magie noire à base de sacrifices humains et autres joyeusetés, alors même que vous avez un dossier de preuves assez hallucinantes à son propos. Tu préfères quand ils avouent, le procès va plus vite. Mais tant pis. S'il continue sur sa lancée, tu te contenteras de balancer toutes les preuves à son procès, et il finira sans nul doute enfermé.

 

Tu sors quand même de la salle d'interrogatoire en disant à Oakwood de prendre le relais, et de continuer à pousser le bonhomme dans ses retranchements. Elle tire la gueule, Oakwood. Comme à chaque fois que tu lui donnes un ordre. Peut-être qu'un jour elle se remettra du fait que t'aies repoussé ses avances. En attendant, elle fait très bien la pimbêche insupportable. Mais elle fait bien son taff, alors tu la laisses faire, te contentant de sourires amusés à chaque fois qu'elle te lance un regard noir. Un coup d'oeil à une horloge te fait savoir que tu viens de faire perdre dix grosses minutes à Montgomery. Quinze, le temps que tu arrives à son bureau. Tu frappes à la porte avant d'entrer, refermant derrière toi.

 

- Monsieur le Directeur. Navré pour le retard, j'étais avec Greyson. 

 

Tu t'installes alors tranquillement sur le siège en face du bureau de Montgomery, ouvrant ta veste au passage dans un réflexe depuis longtemps acquis. Ton regard se plonge dans le sien, puis dévie sur les rapports qui recouvrent son bureau. Quelques titres sont lus au passage, et tu comprends rapidement que ces rapports sont les tiens. Tu hausses un sourcil en le regardant de nouveau dans les yeux.

 

- Que puis-je pour vous ? Un problème avec mes rapports ? Ou vous vous êtes découvert une passion soudaine pour la lecture, peut-être ?

 

T'es étonné que ça lui ait pris autant de temps pour se rendre compte que seuls les rapports portant la mention "RAS" comportaient ton écriture. Les autres, plus complets et détaillés, sont recouverts de celle de Pierce. En attendant, tu affiches un sourire confiant, légèrement amusé. 


 

                                                        

 Merci Elias pour le kit - LA mutuel Club des Dark


Publié par Adonys Montgomery le 26/06/2022 à 18:52:42

Ce message fait l'objet d'un avertissement de contenu.
Nature du TW :

Un rapide coup d'œil sur sa montre confirme l'évidence. Le directeur du bureau des aurors était en retard d'un bon quart d'heure. Reniflant négligemment, Adonys attendait patiemment que son interlocuteur soit confortablement installé avant de prendre à son tour la parole. Un sourire lui échappa toutefois lorsque Azaël fit mention des rapports qui traînaient sur le bureau. 

 

- Bonjour Azaël, des soucis avec l'enquête Greyson ?

 

Se raclant la gorge, le directeur du département prit au hasard l'un des rapports qu'il avait préparé. Il parcourut rapidement le document, s'arrêtant ça et là sur quelques mots clés, et reposa le rapport sur le bureau. Il voulait, dans un premier temps, s'assurer que le chef du bureau lisait les rapports qu'il faisait rédiger pour lui. 

 

- Que pouvez-vous me dire à propos de l'affaire Cowbell ? Et plus précisément, que pensez-vous de cette histoire de chaise percée... c'est crédible à vos yeux ?

 

Joignant les mains devant son visage, Adonys observait le visage du jeune homme pour y déceler une quelconque émotion ou réaction. Il avait en réserve tout un tas de détails croustillants à ajouter aux rapports afin de troubler son hôte, mais ce détail en particulier était réellement dans le rapport. Il avait fallu qu'il fasse par ailleurs de sacrés efforts d'imagination pour visualiser l'objet. Et il lui avait fallu un plus gros effort encore pour ne pas en imaginer l'utilité...


Directeur du département de la Justice Magique


Publié par Azaël Peverell le 30/06/2022 à 14:13:35

Ce message fait l'objet d'un avertissement de contenu.
Nature du TW : Gérontophobie extrême

Des soucis avec l'enquête Greyson ? Quelle drôle de formulation. Par définition, s'il y a une enquête, c'est bien qu'il y a eu un souci quelque part. Un crime, ou plusieurs. Greyson ne fait pas exception à la règle, et toute l'enquête s'est déroulée exactement comme tu l'entendais. Jusqu'à la capture de Greyson lui-même, et son incapacité de voir qu'il est complètement foutu. Les preuves contre lui ne feront du procès qu'une simple formalité, mais sa volonté de garder le silence est une terrible perte de temps pour toi et ton service. Tu détestes perdre ton temps.

 

- Il refuse d'avouer. Nul doute qu'il plaidera non coupable.

 

Et ainsi il perdra également le temps du Magenmagot, uniquement pour se garder quelques jours supplémentaires en dehors d'Azkaban, comme si ça pouvait réellement changer quelque chose à sa finalité évidente. Tu pousses un soupir. Soupir qui se prolonge à la question suivante de Montgomery. Ainsi donc, la vraie raison de ta présence dans ce bureau est bien le fait que tu ne prennes pas la peine de remplir tes rapports toi-même. Nouvelle perte de temps, si on te demande ton avis. A ce rythme, la journée risque d'être longue. Ton regard se perd dans le vide quelques secondes tandis que tu répètes distraitement :

 

- Cowbell, Cowbell... Ah ! Oui, Cowbell.

 

L'histoire te revient aussitôt à la mention de la chaise percée. Le tout date d'il y a quelques mois, et tu vois défiler tellement de noms que les remettre ne se fait pas en un claquement de doigts. Mais cette histoire était particulièrement originale.

 

- Plus que crédible, puisqu'il a été condamné. Il faut croire qu'il en avait assez de payer la maison de retraite de sa mère. Et qu'il a développé une véritable haine contre toutes les personnes de l'endroit.

 

Tu lui adresses un sourire insolent. Le type était commercial en matériel paramédical, et avait réussi à enchanter les chaises percées qu'il vendait de façon à ce qu'elles électrocutent les pauvres âmes qui avaient le malheur de les utiliser. Le dernier souffle était alors vite arrivé sur des coeurs bien trop fatigués pour se remettre d'un tel choc. La véritable raison n'a jamais été trouvée, Cowbell lui-même étant incapable d'expliquer son geste autrement que par le fait qu'il détestait les moldus, sa mère y compris, et que les plus vieux devraient laisser leur place aux prochaines générations plutôt que de s'accrocher désespérément à emmerder le monde. Ses mots, pas les tiens. Ton sourire s'élargit légèrement tandis que tu replonges dans le regard de Montgomery.

 

- Si ça vous intéresse à ce point je crois que nous avons gardé l'une des chaises parmi les preuves... Vous n'avez aucun souci avec vos parents, Monsieur le Directeur ?

 

T'espères lui faire comprendre que tu risques de rapidement t'agacer de ce petit jeu.


 

                                                        

 Merci Elias pour le kit - LA mutuel Club des Dark


Publié par Adonys Montgomery le 05/07/2022 à 15:33:20

Ce message fait l'objet d'un avertissement de contenu.
Nature du TW :

Encore un entêté... décidément ces derniers temps ils se faisaient légions. En y réfléchissant, en réalité Adonys ne se souvenait pas d’un temps où les criminels et les fripouilles de plus petite envergure avaient le courage d’affronter la justice en assumant leurs actes. Greyson ne faisait visiblement pas exception, mais ça ne l’empêcherait pas d’être condamné pour les actes qu’il avait commis. Comme les autres d’ailleurs.

 

Aucune importance, tant que vos éléments sont assez solides, il peut bien plaider ce qu’il veut…

 

Les explications sur l’affaire Cowbell vinrent ensuite. Le directeur esquissa un sourire devant celui, narquois, affiché par l’auror. Visiblement, il avait compris ce qui l’avait amené à être convoqué. La bonne nouvelle, c’est que le jeu de piste allait pouvoir s’arrêter là. De toute évidence, bien qu’il délègue leur rédaction, Azaël lisait véritablement ses rapports avant de les signer.

 

Cet état de fait en tête, il n’en restait pas moins que la démarche posait profondément problème à Adonys. Se décharger de sa propre charge de travail au dépend de ses collègues, d’autant plus lorsque l’on est chef de service, ce n’est pas possible. Il rangea distraitement les rapports éparpillés sur son bureau, en ignorant copieusement la dernière remarque de son interlocuteur, et alla droit aux faits.

 

- Je ne vais pas vous demander pourquoi certains rapports sont plus assidument rédigés que d’autres Peverell, je pense que nous en connaissons tous les deux la raison. La question que je vais vous poser, c’est pourquoi ? Pourquoi faites-vous rédiger certains de vos rapports par vos collègues et, tant qu’à faire, pourquoi ne pas avoir faire rédiger l’ensemble de vos rapports par vos collègues ? La supercherie aurait été moins grossière vous ne croyez pas ?

 

Adonys garda le silence un moment, observant l’homme qui lui faisait face. Le bureau des aurors disposait pourtant d’un secrétariat dédié, pourquoi ne pas avoir fait appel à ses services ? Il n’aurait certes pas pu tricher sur le rédacteur réel du document, mais au moins ses collègues n’auraient pas perdu de temps sur des dossiers qui ne leur incombaient pas. Le bureau des aurors, comme l’ensemble des services du département en fait, étaient tous plus ou moins sous l’eau depuis plusieurs mois… le chef du bureau des aurors serait-il, lui aussi, plus en difficulté qu’il ne voulait bien le laisser croire ?

 

S’installant au fond de son fauteuil, les coudes appuyés sur les accoudoirs et les mains jointes par les bouts des doigts, le directeur du département inspirant un grand coup. Il lui fallait connaitre l’état de santé de chacun de ses services s’il voulait pouvoir faire fonctionner l’ensemble de concert. En y réfléchissant, il ne se souvenait pas avoir reçu de bilan d’actif ou même d’inventaire du bureau des aurors depuis… depuis combien de temps d’ailleurs ?

 

- Seriez-vous dépassé Azaël ? Auriez-vous besoin… d’un assistant ? De mains d’œuvre ? De moyens ?


Directeur du département de la Justice Magique


Publié par Azaël Peverell le 13/07/2022 à 12:52:11

Ce message fait l'objet d'un avertissement de contenu.
Nature du TW :

Les questions de ton directeur de service te font hausser les sourcils. Le pourquoi te paraît évident, et tu n'as même jamais essayé de cacher ta façon de fonctionner, tout simplement parce qu'elle n'est pas interdite. Et en plus de cela, elle est parfaitement efficace. Tu pousses un léger soupir, dépité de devoir tout expliquer alors même qu'il n'y a pas grand chose à comprendre.

 

- Je rédige certains de mes rapports moi-même lorsque Pierce est indisponible, tout simplement. Ou lorsqu'il n'y a rien d'important. Figurez-vous qu'il adore le travail administratif et que j'ai à coeur le bien-être au travail de mon équipe.

 

Le sourire se teinte d'une impertinence certaine. Pourtant tu ne fais qu'énoncer la vérité. Pierce aime rédiger des rapports. Tu détestes ça. Autant faire d'une pierre deux coups. Il est plus souvent au bureau, t'es plus souvent sur le terrain, tout le monde est content. 

 

- Et je n'ai jamais cherché à m'en cacher, je n'ai pas le temps de mettre en place quelconque... Supercherie comme vous dites.

 

Tu as passé l'âge des farces et des manipulations idiotes, d'autant plus au travail. Si ta façon de faire ne peut pas plaire à tous - demandez donc aux pauvres Aurors  trop peu compétents qui se sont retrouvés rétrogradés à la Brigade lorsque t'es passé chef de service - , son efficacité et ton professionnalisme ne sont cependant plus à prouver. Tu souffles du nez en un début de rire ironique.

 

- Vous me proposez une augmentation de budget, Monsieur le Directeur ? 

 

Voilà qui est plutôt inattendu. Dernièrement, la mode est plutôt au serrage de ceinture qu'à la dépense. Mais si vraiment tu peux obtenir quelques petites choses, tu ne vas pas te gêner.

 

- Il faut changer les mannequins d'entraînement, ils deviennent de plus en plus obsolètes.

 

Tu as entendu parler de quelques nouveaux mannequins qui associent magie et technologie qui ont l'air vraiment sympas.

 

- Quant à un assistant... Non. Mais un secrétaire personnel et compétent je pourrais trouver une utilité.

 

Si tu utilises Pierce pour tes rapports, c'est que le secrétariat du bureau des Aurors est toujours débordé. Certains secrétaires sont d'une lenteur terrible et d'une précision aléatoire, les dossiers finissent par s'empiler, et les piles ne désemplissent pas. Or la majorité de tes Aurors sont davantage sur le terrain que dans leur bureau. Evidemment, c'est parce que vous êtes en sous-effectifs. Mais tu continues de penser que la qualité vaut mieux que la quantité, et tu n'es vraiment pas prêt à accepter dans les rangs de l'élite magique des gens qui n'ont rien à y faire. Ce qui fait qu'aucune nouvelle recrue n'a réussi à passer les tests d'admission depuis que tu es en poste. Malheureusement, ça commence à se ressentir. 


 

                                                        

 Merci Elias pour le kit - LA mutuel Club des Dark


Publié par Adonys Montgomery le 27/08/2022 à 13:12:12

Ce message fait l'objet d'un avertissement de contenu.
Nature du TW :

Les explications d'Azaël arrachèrent un sourire à Adonys. Lorsqu'il avait prit la tête du bureau, l'ensemble de ses membres ont eu droit à une évaluation stricte et nombre d'entre eux avaient été relégués à la brigade de police magique. Il semblait difficile à croire qu'un élément préférant la paperasse au terrain ait pu passer entre les mailles du filet, mais après tout, c'était peut-être volontaire de sa part. Quoi qu'il en soit, si les faits étaient avérés, Adonys ne voyait rien à redire à la chose.

 

Son sourire s'effaça toutefois lorsque les mots augmentation de budget furent prononcés. Le directeur pinça les lèvres et souffla longuement par le nez. Si seulement c'était possible, il aurait doublé le budget des forces de l'ordre et triplé celui du bureau des aurors. Malheureusement l'enveloppe qui lui était allouée n'était pas extensible indéfiniment et, si quelques investissements étaient envisageables, le budget global lui était intouchable. 

 

Non, pas d'augmentation de budget prévue à l'horizon... mais de mémoire, les mannequins d'entrainement étaient déjà là quand j'était à votre place. Je vais faire le nécessaire pour qu'ils soient remplacés. Quant à un assistant personnel, pourquoi ne pas proposer le poste à Pierce ? S'il aime tant que ça rédiger des rapports... dites lui que le poste lui est proposé sans que son salaire ne soit impacté. Il reste officiellement membre du bureau des aurors, mais sa mission principale sera désormais de vous assister au quotidien. Cela vous convient ?

 

Tout en annonçant cela, le directeur s'était levé et approché d'un meuble non loin de la cheminée. Il en sortit deux verres et une bombonne de Cognac vieillit en fut. Il en servit deux verres, en posa un devant Azaël et retourna à son siège l'autre verre à la main. Le responsable du bureau n'avait pas hésité longtemps pour demander des moyens et un assistant. Il n'avait toutefois pas fait mention de la main d'œuvre. Il était de notoriété que le jeune Peverell préférait s'entourer de collègues compétant, plutôt que de collègues nombreux.

 

Comment se passent les choses en interne ? Vous avez confiance en vos agent ?

 

Il était rare que les deux hommes puissent discuter, généralement Peverell trouvait toujours un moyen pour écourter ou reporter les points de situation. Tant et si bien que, d'un point hebdomadaire, ils étaient passé à un point mensuel. L'essentiel était traité, mais Adonys aimait à avoir une vue globale de ses services et des hommes et des femmes qui en étaient les rouages. Pour le bureau des aurors cependant, c'était assez compliqué. Il comptait bien profiter de l'occasion pour se faire une vue d'ensemble.

 

Ca fait un moment que je n'ai pas pu assister aux entrainements... quel est le niveau général ?

 

En réalité, ça faisait un moment que le directeur du département n'avait pas eu le temps d'aller s'entrainer tout court.


Directeur du département de la Justice Magique


Publié par Azaël Peverell le 27/08/2022 à 14:19:25

Ce message fait l'objet d'un avertissement de contenu.
Nature du TW :

Appuyé contre le fond de ton siège, la jambe repliée sur le genou, et pourtant dans une posture parfaitement droite, tu laisses échapper un soupir de déception en entendant que le budget n'a pas été augmenté. C'est bien dommage, le Bureau des Aurors pourrait se montrer bien plus efficace avec quelques artefacts magiques supplémentaires. Notamment ceux dédiés à la protection de leur possesseur. C'est toujours le point que tu mets en avant dans chaque ordre de mission. La sécurité de tes équipes passe avant tout. Avant même l'opinion publique. Chacun de tes aurors est irremplaçable, et leur vie inestimable. Il est bien dommage que le budget limité ne permette pas à tes effectifs de prendre davantage de risques calculés. Cependant, un changement de mannequin sera déjà un bon début, notamment pour ceux qui pèchent encore du côté pratique. Tu le remercies d'un simple hochement de tête satisfait.

 

Lorsqu'il dépose un verre devant toi, tu hésites un instant. Tu ne bois plus depuis plusieurs années maintenant, bien qu'il t'arrive encore de prendre un verre  - ou plusieurs - lorsque les choses dégénèrent. Cependant, au travail, ce ne serait vraiment pas une bonne idée. Pour le plaisir non plus par ailleurs. Tu refuses de retomber dans les travers de ta jeunesse, et tu préfères amplement ignorer purement et simplement le breuvage devant toi, malgré l'impolitesse évidente du geste. 

 

- Pierce forme un très bon duo avec Jones. Ils se complètent l'un l'autre, et je refuse de les séparer pour si peu. Autant continuer comme nous le faisons, après tout, maintenant que vous avez résolu ce terrible mystère, je suis sûr que vous n'y voyez aucun inconvénient, n'est-ce pas ?

 

La lueur amusée ne quitte pas le fond de ton regard. Tu trouves réellement qu'une convocation pour si peu n'était pas nécessaire. Mais il est évident que le Directeur de ton service avait d'autres choses derrière la tête, comme le prouve parfaitement le fait qu'il continue de te garder avec lui comme si de rien n'était pour discuter de tes effectifs. Tu commences à regretter sincèrement de ne pas être de tour de garde en ce moment même. 

 

- Monsieur le Directeur, si je n'avais pas confiance en mes agents, ils ne seraient plus en place.

 

Parce que tu n'hésites pas une seule seconde à te défaire de ceux qui retiennent le groupe en arrière. Vous faites un métier terriblement dangereux. Votre vie se trouve souvent entre les mains de votre binôme, et c'est une responsabilité que chacun accepte de prendre en rejoignant les rangs des Aurors. Il n'y a aucune place pour le doute, aucune place pour la lâcheté. 

 

- Le niveau est bon. C'est bien pour cela qu'il faut changer les mannequins, ils n'ont plus aucune chance, et ne servent finalement que de cible. Chacun compense ses faiblesses par ses points forts, et les binômes sont enfin définitifs.

 

A ton arrivée en service, les binômes n'existaient pas. Ils se formaient et se déformaient au rythme des besoins des missions. Mais tu as préféré créer de véritables binômes, en essayant différentes combinaisons possibles, afin que chacun se trouve en permanence avec le ou la collègue qui lui permette de s'exprimer à son plus haut potentiel. Tu estimes que chaque duo formé à présent est meilleur que n'importe quelle formation aléatoire précédente. 

 

- D'ici quelques mois, ils seront parfaitement rodés au techniques l'un de l'autre, et la communication sur le terrain en sera grandement améliorée. 

 

Tu élargis légèrement ton sourire pour ajouter quelques mots d'un ton affirmatif.

 

- Le Bureau des Aurors est redevenu l'élite qu'il était autrefois. Le taux d'arrestation des criminels recherchés a sensiblement augmenté. Je suis certain que ce simple fait aura plus de conséquences bénéfiques que n'importe quelle campagne de prévention.


 

                                                        

 Merci Elias pour le kit - LA mutuel Club des Dark


Publié par Adonys Montgomery le 27/08/2022 à 15:38:18

Ce message fait l'objet d'un avertissement de contenu.
Nature du TW :

La déception était perceptible, mais les moyens d'action étaient tout autant limités. Le directeur leva son verre et prit une gorgée du breuvage, mais Azaël n'en fit rien. Il sembla hésiter quelques instants, puis prit le parti d'ignorer purement et simplement le verre qui était posé devant lui. Il hocha la tête en guise de réponse au renouvellement des mannequins et prit alors la parole réfuter le reste des propositions faites. Adonys écoutait sans mot dire. Il agita la main d'un geste nonchalant et le verre posé devant son interlocuteur fut aussitôt vidé. Trois petites carafes apparurent sur le bureau, accompagnés par une petite soucoupe contenant du sucre et un pot à lait.

 

Café, thé ou jus de citrouille. 

 

Le directeur affichât un sourire poli à l'évocation de la grandeur retrouvée du bureau des aurors. Les méthodes de l'actuel chef du bureau étaient rudes certes, mais il devait lui reconnaitre qu'elles étaient efficaces. L'idée des binômes, par exemple, avait dans un premier temps chamboulé les habitudes de chacun. Mais force était de reconnaitre que l'idée s'était faite sa place et que les résultats étaient au rendez-vous. Au delà du taux d'incarcération, c'est le taux d'hospitalisation des agents qui avait progressivement baissé. Les problèmes surviendront certainement dès lors qu'un binôme serait mortellement touché... Il n'était déjà pas facile de perdre un collègue que l'on avait côtoyé, mais lorsqu'on travaillait tous les jours avec...

 

C'est une bonne chose, aujourd'hui plus que jamais nous n'avons pas le loisir de laisser transparaitre la moindre faiblesse, la moindre faille.

 

Une réalité à laquelle le directeur était lui aussi confronté. Chaque interpellation était suivi d'une audience. Parfois en comité élargi, avec le magenmagot, mais généralement il était seul à se prononcer sur les peines. Et lui aussi se devait d'être inflexible. Jamais Azkaban n'avait eu autant de pensionnaires pour de courtes peines. D'une certaine façon, le terrain manquait cruellement à Adonys. S'il avait toute confiance en ses hommes, se fier aux rapports et aux interrogatoires était tout de même moins amusant que d'aller soi même à la pêche aux informations. Et les combats...

 

Je pense à une chose, bien que vous ayez remanier le bureau pour que chacun travaille en binôme, vous continuez de réaliser des évaluations périodiques en solo ? Il ne faudrait pas que chacun s'appui sur son binôme au point d'en perdre ses moyens une fois seul... c'est valable pour vous également Azaël.

 

Cette fois, le sourire qu'affichait le directeur du département était clairement provocateur.


Directeur du département de la Justice Magique


Publié par Azaël Peverell le 27/08/2022 à 18:49:16

Ce message fait l'objet d'un avertissement de contenu.
Nature du TW :

Tu remercies ton directeur dès lors qu'il fait apparaître des boissons non alcoolisées. Visiblement, il a vite compris pourquoi tu boudais le verre de cognac. D'un geste de la main, tu te sers une tasse de café noir que tu fais léviter jusqu'à toi dans sa petite soucoupe que tu saisis avec le geste de celui qui en a l'habitude. Aussitôt, l'arôme amer et brûlant empli ta gorge, avec un sourire satisfait. Voilà un café bien meilleur que celui que l'on peut trouver dans les salles de pause du niveau 2. Il faut croire qu'être le directeur du service apporte quelques avantages savoureux. Tu approuves pleinement au discours mille fois entendu de la justice qui ne doit montrer aucune faille. Au cours des dernières années, les changements qu'a subi la société ont été si grands et si nombreux que l'adaptation des services a été laborieuse, et cela incluait le Bureau des Aurors.

 

Il a fallu s'habituer à faire face à de nouvelles menaces, à de nouveaux types de mages noirs et de criminels en tous genre. Si le mélange des mondes moldu et magique était vu comme un nouveau chapitre à écrire, la vérité est que pour une seule avancée formidable, de nombreux nouveaux crimes ont vu le jour. Mais la surprise est passée, et il faut à présent aller de l'avant en sachant tout cela. La justice s'est adaptée, au même titre que les criminels. Et à présent, il est temps de renverser la vapeur pour ces derniers, ce que tu t'efforces à faire depuis la prise de ton poste de chef. 

 

Tu ne peux cependant t'empêcher de remarquer la provocation dans la dernière remarque de Montgomery. Un sourcil se hausse, tandis que tu prends la peine de finir ton café et de reposer la tasse sur le bureau, en te levant cette fois-ci, avant de répondre en fermant e nouveau la veste de ton costume.

 

- Les évaluations sont toujours personnelles, rassurez-vous. Si vous tenez cependant à vous assurer que les binômes n'affaiblissent pas nos effectifs... Je serai ravi de vous montrer ce que je vaux sans Slater à mes côtés. Il a tendance à freiner mes ardeurs.

 

Et c'est le moins que l'on puisse dire. Si tu fais dans la magie offensive, puissante et destructrice, lui préfère la communication et la subtilité. Slater a le sang froid, plus que tu ne pourras jamais prétendre de l'avoir. Malgré ce nouveau masque de chef des Aurors, tu n'en as pas pour autant perdu ton caractère explosif, et il est probablement le seul à pouvoir gérer lorsque tu vas trop loin. L'homme est un véritable roc, et le seul parmi tous les autres Aurors à te battre encore régulièrement au cours de vos duels. Ceci étant dit, tu te diriges tranquillement vers la porte du bureau, sans jeter un regard de plus vers ton directeur. Tu ne doutes cependant pas qu'il te suivra jusqu'à la salle d'entraînement numéro un. Après tout... C'est bien lui qui a lancé le défi.


 

                                                        

 Merci Elias pour le kit - LA mutuel Club des Dark